top of page
Rechercher

Avril 2023/ Rampant Squirrel

Dernière mise à jour : 12 mai 2023


Quand sa salle de répétition est au cœur de sa maison, il faut apprendre à gérer les passages impromptus de sa famille. Ces images datent de 2014, mais le son est d’aujourd’hui, en 2023. Veuillez pardonner les couacs : je m’entraine à chanter cette mélodie d’Aaron Copland qui met en musique un poème d’Emily Dickinson. Le poème en entier est ci-dessous. En français ça ressemblerait à quelque chose comme:


Ô Nature, la plus bienveillante des mères !

Impatiente d’aucun enfant,

Pour les faibles comme pour les rebelles,

Son admonition est douce.

En forêt et à travers les collines,

Le voyageur l’entend

Rappeler à l’ordre les écureuils rampants

Et les oiseaux impétueux…


Nature, the gentlest mother

Emily Dickinson

Nature, the gentlest mother

Impatient of no child,

The feeblest or the waywardest,—

Her admonition mild

In forest and the hill

By traveller is heard,

Restraining rampant squirrel

Or too impetuous bird.

How fair her conversation,

A summer afternoon,—

Her household, her assembly;

And when the sun goes down

Her voice among the aisles

Incites the timid prayer

Of the minutest cricket,

The most unworthy flower.

When all the children sleep

She turns as long away

As will suffice to light her lamps;

Then, bending from the sky,

With infinite affection

And infiniter care,

Her golden finger on her lip,

Wills silence everywhere.


93 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page